Symptômes

Douleur

Le symptôme numéro un de la fibromyalgie est la douleur. Elle touche toutes les personnes atteintes de fibromyalgie. On dit de cette douleur qu’elle est diffuse et qu’elle est généralement difficile à cerner et à décrire par le patient. Elle ne se localise pas en un seul endroit et elle migre sur le corps au fil du temps. Le patient ne peut pas bien expliquer quelle partie du corps lui fait mal : les muscles, les nerfs, les os… Elle prend la forme de douleurs musculaires, de brûlures, de picotements, d’engourdissements. La douleur est chronique, persistante et d’intensité variable. Environ 66 % des personnes atteintes de fibromyalgie vivent aussi des raideurs matinales qui peuvent revenir lors de périodes d’inactivité.

Troubles du sommeil

80 % des personnes ayant la fibromyalgie éprouvent des troubles du sommeil. Ces perturbations prennent différentes formes. On parle d’abord de sommeil non réparateur : les personnes atteintes de fibromyalgie se sentent fatiguées au lever, ayant une sensation de ne pas avoir vraiment dormi. Ceci semble être dû au fait que la phase IV du sommeil profond est perturbée par des ondes d’éveil chez les personnes atteintes. Il y a aussi la difficulté d’endormissement, c’est-à-dire que plusieurs personnes atteintes de fibromyalgie n’arrivent pas à s’endormir facilement. Par ailleurs, elles peuvent aussi se réveiller fréquemment durant la nuit et ces périodes d’éveil peuvent être plus ou moins longues selon le cas.

On se demande même parfois si la fibromyalgie ne serait pas avant tout un désordre du sommeil. Lors d’une étude menée en 1975, Harvey Modolfsky, professeur et chercheur à Toronto, avait réussi à induire des douleurs chroniques en privant des sujets sains de la phase IV du sommeil profond.

Fatigue

La fatigue est le troisième principal symptôme de la fibromyalgie et touche quelque 75 % des personnes atteintes. Elle est généralement persistante et récurrente et se manifeste par une fatigabilité musculaire, une difficulté à l’effort et une lassitude physique et intellectuelle. Celle-ci peut être grave et débilitante et s’étaler sur plusieurs semaines.

Troubles concomitants

Plusieurs autres troubles peuvent toucher les personnes atteintes de fibromyalgie. Le mieux connu est un trouble de cognition qu’on surnomme le fibrofog. Il se manifeste par de troubles de concentration, des troubles de mémoire à court terme et une perte de vitesse dans le traitement des informations.

Note : méfiez-vous de nouveaux symptômes qui pourraient ne pas être dus à la fibromyalgie et n’hésitez pas à consulter en cas de doute!

Inscription à Fibroflash